Enquête Exclusive

République Démocratique du Congo : les milliardaires du chaos

Deuxième plus grand pays d'Afrique, ex Zaïre, la République Démocratique du Congo (RDC) a une particularité : c'est l'un des pays les plus pauvres de la planète, qui compte le plus grand nombre de millionnaires. Ils sont six cents alors que 70% de la population vit avec moins d'un dollar par jour. Hommes d'affaires, artistes, ex-chefs rebelles ou évangélistes, beaucoup ont fait fortune en plein chaos. Ravagée par plusieurs guerres et rongée par la dictature, la RDC détient d'énormes richesses dans son sous-sol. De l'or, des diamants, mais aussi du coltan et du cobalt, des minerais qui entrent dans la fabrication de nos téléphones portables et de nos batteries de voitures électriques. À Kinshasa, la capitale, la plupart de ces nouveaux riches ont leur résidence au cœur d'enclaves ultrasécurisées et hyper luxueuses, dignes de Beverly Hills. Parmi eux, Fally Ipupa. Star internationale de la chanson, il aurait pu choisir de vivre à Londres ou à Miami, mais il a préféré rester dans son pays pour encourager son renouveau. Longtemps expatriés, Olivier et Noémie, jeunes mariés, ont tenu à rentrer en RDC pour fonder leur famille. Mais le confort a un prix. Dans les supermarchés des beaux quartiers, le moindre jus de fruit coûte vingt euros. Nous avons aussi rencontré Éric Monga, un homme d'affaires qui construit l'un des plus gros barrages de RDC pour produire de l'électricité. À peine une personne sur cinq a accès à l'électricité dans le pays. Pour se rendre sur son chantier, Éric doit parcourir une route très dangereuse, empruntée par des camions remplis d'acide qui rallient les mines. À l'est du pays, la région des Grands Lacs est une terre de mines, mais aussi de conflits. Robert Seninga, ancien chef militaire rebelle, aujourd'hui député du territoire de Masisi, est à la tête d'une fortune colossale basée sur l'exploitation du coltan. Malgré l'interdiction internationale, de nombreux enfants travaillent plusieurs heures par jour à des dizaines de mètres sous terre pour extraire le précieux minerais. Enfin, certains n'hésitent pas à profiter de la détresse des plus démunis, comme le prophète-évangéliste Dominique Khonde. Régulièrement, il rassemble 80 000 fidèles dans le stade de Kinshasa. Il prétend, notamment, qu'un jus miraculeux, dont il est le seul à détenir la recette, guérirait tout type de maladie, même le sida et le cancer. Il en écoule plusieurs milliers de bouteilles chaque mois. Prix de la bouteille : 14 euros, soit la moitié du salaire mensuel moyen en RDC.