Affaire Véronèse : crime dans la haute bourgeoisie

Le 29 avril 2012, sur l'autoroute du sud de la France, Philippe Perrier, un riche viticulteur, file au volant de sa luxueuse berline en direction de Marseille. À 4 heures du matin, sa voiture s'arrête sur une aire d'autoroute. L'homme fait le plein d'essence. Il n'y prête pas attention mais des caméras de surveillance le filment. Rien de surprenant car toutes les stations-services en sont équipées. Le lendemain matin à 8 heures, la PJ de Marseille découvre le corps d'un homme dans la garrigue de Carry-le-Rouet, à moitié carbonisé et roulé dans une bâche en plastique. Il a été exécuté d'une balle en pleine tête. Il s'appelle Lionel Véronèse, a 39 ans et habite à 300 kilomètres de là. Célibataire et sportif accompli, il collectionne les conquêtes et, récemment, c'est avec une femme mariée, Nathalie Perrier, l'épouse de Philippe Perrier, le riche viticulteur, qu'il entretenait une relation. L'héritier de la dynastie Perrier aurait-il découvert l'infidélité de sa femme et décidé d'éliminer son rival ? C'est grâce à la vidéo surveillance de la station-service que les policiers vont finalement réussir à révéler l'extraordinaire scénario du crime...