Enquête Exclusive

Palm Springs, capitale mondiale de l'excentricité

Située à deux heures de route de Los Angeles (Californie - États-Unis), dans l'un des déserts les plus chauds du globe, Palm Springs est une ville unique au monde. C'est ici que viennent se réfugier les stars d'Hollywood, loin des paparazzis et des touristes. Hier Elvis Presley, Frank Sinatra, Marylin Monroe. Aujourd'hui Leonardo di Caprio ou George Clooney. On vient à Palm Springs pour faire la fête, librement, sans tabou, se reposer dans de sublimes maisons, s'exhiber sous le soleil 355 jours par an. Havre de liberté, cette petite ville de 45 000 habitants, considérée comme la plus tolérante des États-Unis, est même devenue la capitale mondiale de l'excentricité. Nos équipes ont rencontré les figures les plus représentatives de Palm Springs. Comme Bob Merlis qui organise les fêtes les plus folles. Agent de stars d'Hollywood, il fait revivre l'âge d'or du cinéma américain, dans des reconstitutions hors norme. Sculptrice de 75 ans, milliardaire et fidèle cliente des cliniques de chirurgie esthétique, Karen Barone crée d'impressionnantes sculptures à son image. Rob Grace, symbole de la success story à l'américaine, est arrivé avec 16 dollars en poche. Aujourd'hui, il est à la tête d'une grosse agence immobilière et a racheté la maison spectaculaire de l'ex-patron de Playboy. Melinda, 50 ans, ancienne femme de ménage, est venue ici pour changer de vie. Elle est prête à tout pour vivre son rêve de paillettes et de glamour. Parviendra-t-elle à se faire sa place au soleil ? Palm Springs est aussi connue pour son festival de rock, Coachella, le plus célèbre de la planète. Les plus grands artistes viennent s'y produire : Beyoncé, Lady Gaga, les Rolling Stones… 600 000 personnes s'y pressent chaque année, respectant à la lettre le dress code imposé (tenues de cow-boys pour les garçons, mini-shorts en jean et santiags pour les filles). Nos équipes ont suivi Victoria, Gaëlle, Caroline et Alexane, quatre Françaises. Palm Springs est enfin la première ville des États-Unis à avoir un conseil municipal 100% LGBT. Nous avons rencontré James Solé, un transgenre de 28 ans. À Palm Springs, il peut assumer sans crainte son identité. Pour être officiellement reconnu femme, James, né homme, n'aura besoin que d'un seul rendez-vous au tribunal. Mais Palm Springs a aussi son revers : la vie y est très chère, réservée à une élite. Et le climat y est très rude.