Capital

Destinations de rêve à prix bradés : les secrets des vacances pour tous

Îles de rêve à petit prix : le nouveau paradis des familles Et si vous partiez au soleil sur une île paradisiaque avec eau turquoise, plages de sable fin et cocotiers pour moins de 700 euros la semaine, tout compris ? À six heures de vol de la France et avec seulement deux heures de décalage horaire, un petit archipel d'îles est en train de devenir LA destination en vogue des familles à petit budget : + 50% de fréquentation l'an dernier par rapport à 2016. Ces îles, ce sont celles du Cap Vert, au large du Sénégal, devenues aussi la destination préférée de Yannick Noah, Audrey Tautou et leurs amis du show biz. En 2010, après le printemps arabe au Maghreb, ces îles ont vu leurs infrastructures touristiques pousser comme des champignons. Car il a bien fallu accueillir les dizaines de milliers de Français qui cherchaient désormais une destination soleil pas chère et sûre. Sur ces îles, qui ont vu naitre la célèbre chanteuse Cesaria Evora, on trouve aujourd'hui des clubs all inclusive, des hôtels de luxe mais aussi des chambres d'hôtes qui se développent pour profiter de cette manne. Farniente, baignade, kite surf, plongée, mais aussi randonnées dans des paysages escarpés : les 675 000 touristes européens ont l'embarras du choix pour y passer des vacances reposantes ou actives. Mais comme dans de nombreuses îles, l'accès à la nourriture n'est pas simple. Car avec un climat chaud et sec, l'archipel manque cruellement d'eau douce. Comment s'organisent les professionnels du tourisme pour que leurs clients ne se rendent compte de rien ? Comment remplissent-ils les piscines ? Et quel impact cette fréquentation touristique a-t-elle sur ces îles et leurs habitants ? Mer Rouge et Pharaons : l'Égypte est de retour ! Imaginez : un séjour en hôtel club en bord de Mer Rouge, ou encore une croisière sur le Nil à la découverte des temples des Pharaons, le tout à moins de 500 euros la semaine ! De tels prix, c'est l'argument choc des voyagistes pour faire revenir les touristes en Égypte. Deuxième destination préférée des Français en 2010 avec 750 000 voyageurs, tout s'écroule après le Printemps arabe et plusieurs attentats : ils ne sont plus que 70 000 touristes en 2016, dix fois moins ! Mais depuis, l'Égypte fait son grand retour : les ventes doublent d'une année sur l'autre, la destination se hisse dans le Top 5 des grands réseaux d'agence de voyage comme Leclerc, Carrefour Voyages, ou Selectour. Derrière cette reprise spectaculaire, un effort du pays sur la sécurité bien sûr, mais aussi l'œuvre de quelques tour-opérateurs qui ont tout misé sur cette relance. Quels sont les voyagistes qui ont fait ce pari risqué ? Hôtels de luxe, bateaux de croisière, nourriture, comment négocient-ils pour tirer les prix ? Et pour que les agents de voyage revendent au mieux cette destination, quelle opération séduction leur est réservée ? Avec des tarifs à prix plancher, la satisfaction des touristes est-elle à la hauteur ou est-elle aussi un peu bradée ? Qui sont les vrais gagnants de ces formules ? Nouvelles compagnies low-cost : les Antilles pour 100 euros Quand on pense au soleil en plein hiver, on pense souvent aux Antilles ; une destination qui fait rêver nombre de Français. Mais la Guadeloupe n'a pas toujours été à la portée de toutes les bourses. Aujourd'hui, cette tendance s'est largement inversée. Un billet d'avion aller-retour vers ces destinations s'achète à moins de 300 euros à certaines périodes. Avec ses 2,3 millions de passagers passés par l'aéroport de Pointe-à-Pitre en 2017, cette destination a fortement aiguisé les appétits des compagnies aériennes. Alors aujourd'hui, pour l'emporter, elles se livrent une guerre féroce sur les prix des billets. Elles ne sont pas moins de cinq aujourd'hui à s'affronter sur ces destinations : Air France, Air Caraïbes, Corsair, XL et Airways. Mais elles ont toutes du souci à se faire avec l'arrivée d'une nouvelle compagnie qui compte casser les prix : Fly Level, propriété du grand groupe IAG, qui possède également Iberia et British Airways. Fly Level propose un aller simple au départ de Paris à partir de 99 euros ! Le prix d'un billet de train entre Paris et Marseille ! Cette compagnie affirme remplir ses 5 vols hebdomadaires au départ de Paris à 100%. La recette est connue : un billet d'avion sec sur lequel toutes les options sont payantes, du bagage en soute au repas à bord, ce qui peut donc rapidement faire grimper la facture. Des recettes low-cost que du coup même Air France utilise aujourd'hui sur ses vols en proposant des billets à tarif plancher sans autre prestation incluse que le repas. Comment font ces compagnies aujourd'hui pour casser à ce point les prix vers le soleil des Antilles ? Faire le choix du low-cost est-il forcément moins onéreux que de prendre un billet classique ? Jusqu'où ira cette guerre de prix ?