Enquête Exclusive

Royaume du Bhoutan : la dictature du bonheur

Petit royaume coupé du monde, niché aux pieds de l'Himalaya, le Bhoutan est réputé pour sa conception du bonheur et sa nature somptueuse. Au Bhoutan, on ne parle pas de PIB, mais de BNB (Bonheur National Brut) ! Un concept étonnant inscrit dans la constitution qui met l'accent sur la conservation des traditions culturelles, l'agriculture biologique et la fierté d'être un habitant du pays. C'est aussi le pays le plus écolo du monde, le seul qui puisse se vanter d'un bilan carbone négatif. 70% du territoire est recouvert de forêts et de parcs nationaux où la faune sauvage peut prospérer en toute liberté. On y croise des tigres dans les forêts tropicales et des ours bruns sur les cimes himalayennes. Mais derrière cette façade idyllique, le Bhoutan n'a accédé à la télévision qu'il y a 10 ans. La vente de cigarettes et d'alcool est interdite la plupart des jours de la semaine. Le bouddhisme est la seule religion tolérée par la dynastie Wangchuck, qui dirige le pays depuis un siècle. Thinley, ancien dealer de drogue, a vu sa peine de prison effacée à condition qu'il devienne moine. Au Bhoutan, les monastères sont pour beaucoup une alternative à la prison. Depuis son ouverture à Internet, une nouvelle jeunesse s'émancipe à Thimphou, la capitale. Novin, 25 ans, est guide touristique et membre du seul groupe de heavy metal du pays. Habillé trash le week-end, il porte son habit traditionnel en semaine. Grace est une jeune chef qui a ouvert un restaurant bio dans la capitale. Elle casse les codes d'une société encore très conservatrice. Elle a osé divorcer d'un mari violent et a monté, seule, son business. Elle emploie ses deux sœurs et fait vivre également sa mère - restée à la campagne - à qui elle achète ses légumes. Le vendredi soir, elle sort dans l'un des rares night clubs de la ville ou se produit Delchen, le seul transsexuel du pays. Le Bhoutan s'ouvre et mise sur un tourisme haut de gamme. Stars hollywoodiennes ou milliardaires s'y rendent pour soigner leur karma. Thimphou est en plein boom économique et immobilier. Une croissance et un bonheur qui se construisent en partie sur le dos d'une main d'œuvre bon marché venue d'Inde. Nous avons suivi le chantier d'une route à près de 3 000m d'altitude où les ouvriers travaillent pour un salaire ridicule. Enquête exclusive et insolite au royaume prétendu du bonheur.