Enquête Exclusive

Massacre à la trottinette : enquête sur le nouveau phénomène urbain

En à peine un an, le phénomène de la trottinette électrique a pris une ampleur démesurée dans nos villes. En 2019, on estime qu'il s'en est déjà vendu 350 000 (+150% par rapport à 2018). Pratique, économique et même écologique, la trottinette a révolutionné la manière de se déplacer pour des millions de citoyens. Elle se faufile partout, sur la chaussée, les pistes cyclables, les trottoirs, sans que ceux qui les utilisent, respectent toujours le code de la route. Rapide, elle peut rouler jusqu'à 40 km/h, voire beaucoup plus. Résultat, les accidents se multiplient, notamment avec les piétons. En cas de sinistre, la plupart de leurs utilisateurs ne sont pas couverts par les assurances. Les incivilités, elles, se multiplient. Ces derniers mois, la tension est encore montée d'un cran dans les villes. Il faut dire qu'à Paris, Marseille, Bordeaux ou encore Nantes, ces deux-roues se sont imposés sans prévenir et surtout sans la moindre réglementation. Rien ne définit où les trottinettes doivent rouler car elles n'existent pas dans le code de la route. Profitant de ce flou juridique, certains utilisateurs ont fait de nos centres-villes de véritables jungles urbaines. 1/4 des conducteurs avouent avoir déjà eu un accrochage. Les accidents se multiplient. Et depuis 2018, six personnes ont trouvé la mort. Le phénomène ne se limite pas à la France. De nombreux pays ont vu arriver ces deux-roues. Un succès fulgurant qui fait les affaires d'une entreprise chinoise. Entre les sociétés de location et les particuliers, elle a vendu près de deux millions de trottinettes, rien qu'en 2018. Un boom accéléré par l'arrivée des trottinettes en libre-service. En France, une quinzaine d'opérateurs se partagent le marché. Mais le développement de ces trottinettes a également créé de nouveaux business, comme celui des juicers. Chaque nuit, ces hommes de l'ombre ramassent les engins pour les recharger et leurs conditions de travail ont de quoi surprendre. Les trottinettes qu'on ne ramasse pas se retrouvent elles dans des décharges, des terrains vagues, et même au fond des fleuves. Enquête sur le monde impitoyable de la trottinette électrique.