Le fabuleux destin de Jean Dujardin

Cet été, Jean Dujardin revêt pour la troisième fois l'uniforme de l'agent secret préféré des Français : l'incorrigible Hubert Bonisseur de La Bath. Direction l'Afrique noire cette fois pour une nouvelle mission très attendue du public. À l'occasion de la sortie de ce troisième opus, réalisé par Nicolas Bedos, nous proposons de revenir sur les temps forts qui ont marqué la vie et la carrière de Jean Dujardin. Mais comment raconter l'incroyable parcours d'un artiste grand public au CV de monstre sacré ? Il y a tout juste dix ans, Jean Dujardin remportait l'Oscar du meilleur acteur pour son rôle dans le film muet « The Artist ». 7 d'or, prix d'interprétation à Cannes, Golden Globe, BAFTA… C'est bien un comédien « surdiplômé » qui fêtera l'an prochain ses 50 ans. À partir d'interviews exclusives de ses proches, d'extraits de making-off et d'archives, nous tenterons de comprendre qui se cache derrière cet acteur multi-facettes qui a l'art d'être là où on ne l'attend pas. Élève timide sur les bancs de l'école, Jean Dujardin s'affirme sur scène, dans les cafés-théâtres parisiens où il fait la rencontre du public et de ses premiers camarades de jeu : les futurs membres des « Nous C Nous ». Comment le petit garçon effacé a-t-il peu à peu trouvé à s'apaiser dans la lumière ? En quoi ces années d'apprentissage ont-elles forgé en lui le désir de vivre, adulte, une éternelle récré ? Avec la série « Un gars, une fille », Jean Dujardin s'invite quotidiennement à la table des Français. Un rôle de gendre idéal qui lui ouvre les portes du cinéma. Mais c'est à « Brice de Nice » et James Huth que l'acteur doit son premier carton sur grand écran en 2005. Comment est né ce surfeur peroxydé qui attend une vague qui ne viendra jamais ? Que nous révèle ce personnage, de celui qui l'a imaginé ? Autre personnage phare incarné par Jean Dujardin : l'agent très spécial OSS 117. Comment l'acteur explique-t-il sa fidélité à ce rôle d'anti James Bond ? Quel plaisir trouve-t-il à incarner ces personnages sans filtre, libres de dire ce qu'il est normalement interdit de penser ? Avec « the Artist », en 2011, c'est un Oscar qui tombe sur la tête du comédien français. Mais comme un gagnant du loto qui refuserait de changer de vie, Jean Dujardin résiste aux avances d'Hollywood. Quels souvenirs garde le seul acteur français jamais oscarisé de sa folle épopée américaine ? Pourquoi refuse-t-il de s'enfermer dans ce rêve des autres qui s'appelle Hollywood ? Nous revivrons avec lui la course aux Oscars dont l'acteur est ressorti plus français que jamais, amoureux d'un 7e art qui n'est pas une industrie. Le « Fabuleux destin de Jean Dujardin » c'est l'histoire d'un gamin surdoué, planqué derrière ses perruques, que rien ne prédestinait à conquérir l'Amérique. Une carrière guidée par les coups de cœur et les rencontres sans jamais suivre d'itinéraire fixe. C'est finalement la notoriété qui le révèle à lui-même : il est un gars normal qui veut avant tout rester libre.