Enquête exclusive

Russie - Ukraine : enquête au cœur des crimes de guerre

Depuis le début de l’offensive en Ukraine, les accusations de crimes de guerre s’accumulent contre la Russie. Dans de nombreuses villes ukrainiennes (Boutcha, Irpin, Borodyanka), des milliers de morts, principalement des civils, ont été découverts, enterrés à la hâte dans des fosses communes. Ceux qui ont réussi à fuir ou à survivre racontent ces meurtres, mais aussi des faits de tortures, de viols et d’agressions sexuelles. Peut-on alors parler de crimes de guerre ? Selon Amnesty International, ainsi que de nombreux observateurs européens et américains, les soldats russes sont coupables et doivent être traduits en justice. Durant plusieurs semaines, nos équipes ont parcouru ces villes martyres en compagnie d’enquêteurs de la police ukrainienne, à la recherche de preuves, de témoignages, du moindre indice. Parallèlement, des ONG, comme Human Rights Watch, recueillent, de manière indépendante des éléments pour constituer des dossiers qui seront ensuite envoyés à la Cour Pénale Internationale. Et les faits s’accumulent, de plus en plus accablants pour l’armée de Vladimir Poutine, notamment ces images (diffusées par CNN) de soldats russes tirant sur des civils désarmés. Aujourd’hui, plus de douze mille crimes de guerre présumés, impliquant près de sept-cents suspects, ont été signalés auprès de la justice ukrainienne qui vient de condamner un premier soldat russe à la prison à vie. Dans cette quête de la vérité, de ces histoires personnelles et tragiques qui s’additionnent les unes aux autres, les autorités ukrainiennes sont épaulées par les gendarmes français de l’IRCGN (Institut De Recherche Criminelle Gendarmerie Nationale), considérés parmi les meilleurs experts en Europe. Avec leur laboratoire mobile d’analyse ADN, ils procèdent sur place à des centaines de tests ADN, d’autopsies, pour aider les familles à retrouver les leurs mais aussi afin de mettre des noms sur les morts. Sans identité, difficile de trouver les raisons exactes de la mort. Les morts sont-ils des civils ? Des miliciens ? Sont-ils des victimes de la guerre ? Ou d’un crime de guerre ? Une enquête au cœur de l’une des pires tragédies de l’histoire moderne.