Enquête exclusive

Bahrein : l’archipel de la fête au cœur du golfe Persique

Situé dans le golfe Persique, au large de l’Arabie Saoudite et du Qatar, Bahrein (« les deux mers » en arabe) est le plus petit et le plus surprenant des pays du Moyen-Orient. D’un côté, une architecture ultra moderne et spectaculaire, de l’autre des sites archéologiques multimillénaires à ciel ouvert. Le royaume du Bahrein se distingue aussi par son goût pour la tolérance et son sens de la fête. Les femmes y vivent librement, sans contrainte. L’Islam est la religion dominante, mais les autres religions, juive et chrétienne, s’y pratiquent ouvertement. L’homosexualité y est légale. Et, chaque vendredi, le pays est le rendez-vous de la jeunesse saoudienne qui vient se distraire dans les bars et les clubs de la capitale où l’alcool coule à flots, alors qu’il reste strictement interdit en Arabie Saoudite. Bahrein s’est construit grâce à ses ressources gazières et pétrolières, mais aujourd’hui les réserves s’épuisent et il doit se réinventer, en attirant notamment les investisseurs du monde entier. Construction d’iles artificielles, frénésie immobilière, système fiscal ultra attractif… ici, pas d’impôts sur les sociétés, ni sur le revenu, ni de TVA. Bahrein se rêve en nouveau Dubaï, en plus libéré. Mais derrière cette façade de tolérance, se cache une réalité plus sombre. La population à majorité chiite est dirigée d’une main de fer par la minorité sunnite, à la tête de laquelle se trouve la famille royale Al Khalifa. Toute opposition politique chiite est sévèrement réprimée, et les leaders sont sous les verrous. Enquête sur ce micro-Etat, aujourd’hui l’un des principaux alliés de l’Occident dans le golfe Persique.