Enquête exclusive

Forcenés, retranchés à domicile : la France qui craque

En grande détresse économique, sociale ou familiale, ils se barricadent chez eux ou sur leur lieu de travail. Armes à la main, ces forcenés qui menacent leur entourage et refusent de se rendre sont aujourd’hui de plus en plus nombreux. Déjà près de trois-cent-cinquante en 2022, deux fois plus qu’avant la crise sanitaire ! Cette tendance à la hausse est-elle révélatrice du mal-être et des tensions qui rongent notre société ? La plupart de ces forcenés ne sont pas des malades mentaux mais des « Monsieur et Madame Tout-le-Monde ». Rien ne les prédisposait à la violence et pourtant, un jour, ils « pètent les plombs ». En grande majorité ce sont des hommes mais désormais on retrouve de plus en plus de femmes. Grâce à des accords exclusifs avec le RAID et le GIGN, les unités d’élite de la police et de la gendarmerie, nos équipes ont pu filmer de l’intérieur les opérations de neutralisation de ces individus, aux côtés des négociateurs et des colonnes d’assaut. Pour les cas les plus dangereux, policiers et gendarmes sont parfois obligés de déployer des moyens hors-normes, comme cet été dans un petit village des Landes, où un homme armé de vingt-et-un fusils de chasse a tenu tête au GIGN durant 44 heures ! Nous avons aussi retrouvé Christelle, une auxiliaire de vie du nord de la France. Avec cinq bouteilles de gaz, elle a voulu se faire exploser dans sa maison avec l’huissière venue l’expulser. Dans un témoignage exceptionnel, Christelle raconte comment elle s’en est sortie, indemne grâce aux négociateurs du RAID qui l’ont ramenée à la réalité. Nos équipes ont également suivi le père de Valentin Marcone, un employé d’une scierie qui, le 11 mai 2021, a tué son patron et un autre employé avant de se retrancher dans les montagnes des Cévennes, armé d’un pistolet automatique et d’un fusil à lunette. Désemparé, ce père ne comprend toujours pas ce qui a poussé son fils à se transformer en un meurtrier et un fugitif. Quel est le mécanisme du passage à l’acte de ces forcenés et que deviennent-ils lorsqu’ils s’en sortent sans dommage ? Quel est aussi l’impact de leur geste sur leur entourage ? Y'a-t-il une prise en charge médicale, psychologique et sociale pour les aider à réintégrer la société après leur coup de folie ? Des grandes villes aux campagnes, plongée bouleversante au cœur de la France des retranchés. Des citoyens souvent ordinaires qui, pour des raisons familiales, économiques, professionnelles, perdent le contrôle d’eux-mêmes et basculent, d’un coup, dans le monde des forcenés.