Enquête exclusive

Immersion au Kamtchatka : la Russie du bout du monde

Situé dans l’Extrême-Orient russe, aux confins de la Sibérie, le Kamtchatka est une péninsule unique au monde. Un territoire grand comme l’Italie, une seule route goudronnée, à peine 0,7 habitant au kilomètre carré dont la majorité est concentrée à Petropavlovsk, la capitale. Le Kamtchatka est une terre sauvage et inhospitalière, peuplée d’ours et de saumons, qui vit au rythme des tremblements de ses deux-cents volcans, dont vingt-neuf particulièrement actifs. Un territoire coupé de tout, seulement accessible par les airs ou par la mer, dans lequel il était même interdit de s’y rendre jusqu’en 1990. Moscou en a fait la base militaire la plus secrète de la planète, avec ses sous-marins pointés vers l’Amérique voisine. Si une attaque nucléaire russe devait avoir lieu aujourd’hui, nul doute qu’elle serait lancée à partir du Kamtchatka. Enquête Exclusive a obtenu une autorisation exceptionnelle pour se rendre au Kamtchatka alors qu’aucun journaliste occidental n’avait pu filmer dans la péninsule depuis le début de la guerre en Ukraine. Nous y avons accompagné des Russes, habitants des grandes villes. Privés de vols internationaux, certains ont pu faire le long voyage jusqu’à Petropavlosk, dix heures de vol depuis Moscou, pour venir chercher le grand frisson dans cette nature immense et dangereuse. Nous avons aussi rencontré ceux qui y vivent toute l’année, au cœur de la nature dans des conditions extrêmes. Le Kamtchatka, c’est la version russe du Far West américain. On protège les rennes contre les ours, on braconne le saumon sauvage, on pêche le crabe royal, on fait du surf en eaux glacées ou encore, on pilote des hélicoptères au-dessus des volcans. Immersion spectaculaire dans la Russie du bout du monde.