Capital

Emballages, déchets : le vrai prix du grand gâchis !

Fastfood : enfin la fin des emballages jetables ? Commander un menu burger frites et soda chez McDonald's ou Burger King, rien de plus banal a priori. Et pourtant, depuis le 1er janvier, c’est une petite révolution qui vous attend. Si vous consommez sur place, adieu gobelets cartons et emballages plastiques jetables, vous avez désormais droit à de la vraie vaisselle, lavable et réutilisable ! C’est la conséquence directe d’une loi anti-gaspillage qui vise à réduire les 180 000 tonnes de déchets générés par la restauration rapide et collective. Mais derrière ce changement de contenant qui a l’air anodin, on n’imagine pas le casse-tête logistique et le surcoût monstre engendré par cette mesure. Comment remplacer ces emballages jetables, et à quel prix ? Comment éviter que les clients continuent à tout jeter comme avant, voire se mettent à voler ces nouveaux objets de désir ? Cette réglementation est-elle vraiment plus écologique ? Passer du jetable au durable, enquête sur une promesse infernale ! Déchets : enquête sur une industrie pas si propre ! Alors que les particuliers font face à des augmentations de plus en plus importantes de leur facture des ordures ménagères et que le traitement des déchets coûte de plus en plus cher aux municipalités, nos poubelles et nos encombrants rapportent aussi beaucoup d’argent à certains acteurs de la filière du déchet. Réfrigérateurs ou téléviseurs détruits à même la voie publique au lieu d’être dépollués, enfouissement abusif, décharges dangereuses, et même trafic illégal, enquête sur une industrie pas toujours propre ! Déco, mobilier, loisirs : comment les grandes marques relèvent le défi du recyclage ? Plus rien ne se perd, tout se transforme. Depuis le 1er janvier 2023, cet adage est plus vrai que jamais. Articles de bricolage, de sport ou de jardinage, vous pouvez désormais les rapporter directement en magasin, plutôt que de les jeter. Pour les consommateurs, cela se traduit par une « éco-participation » qui risque d’augmenter un peu le coût d’achat de ces produits. Quelques centimes, voire quelques euros de plus qui serviront à financer la collecte, le tri et le recyclage de ces produits. Capital enquête également sur le recyclage de nos vieux meubles. Là encore, depuis un an, les vendeurs sont dans l’obligation de reprendre aux consommateurs leurs vieilles cuisines, anciens canapés et meubles divers. Des enjeux écologiques avec un impact sur notre pouvoir d’achat, vous découvrirez que la deuxième vie de nos vieux objets réserve parfois quelques surprises.